download prohibited

BitThief, un projet de recherche sous la forme d'un client BitTorrent qui ne partage rien, sauf au sein du logiciel par un protocole T4T (désactivable).


BitThief est un projet de recherche de l'ETH, mené depuis quelques années déjà, qui s'oriente autour d'un logiciel dédié au p2p et notamment au protocole BitTorrent afin de déceler les failles du système. Avec ce logiciel, de type µTorrent, on peut donc télécharger des torrents, mais comme son nom l'indique, il a la particularité d'aider à "voler" les contenus. On citera au passage un autre projet de recherche : Tribler, qui propose des orientations différentes et nettement plus saines.

En fait, pour que la HADOPI, par exemple, espionne ce que vous téléchargez, l'autorité doit, à son tour, recevoir un bout de hash de ce qu'elle surveille, servant de preuve que vous avez au moins tenté de télécharger, mais surtout partager quelque chose d'illégal. Pour ne pas passer sous le coup de la loi, il existe donc un moyen simple pour contourner cette surveillance : ne rien envoyer du tout. Il faut donc paramétrer son client BitTorrent afin de l'empêcher d’émettre ce que vous téléchargez, mais le protocole BitTorrent, à l'origine, n'a pas été créé pour ça, et la culture que l'on aime se partage avec les autres. Ne pas partager, c'est ce que l'on peut qualifier de pillage des œuvres. C'est très égoïste, et c'est donc empêcher les artistes de trouver leur public ; une double sanction à la fois financière et culturelle.

Les chercheurs se sont penchés sur cette idée et ont créé le protocole T4T (tit for tat) (désactivable par torrent et dans les préférences) pour ceux qui veulent quand même partager. Ce protocole qui ne fonctionne qu'avec BitThief semble être dédié à cacher de nombreuses informations même lorsque sa connexion et ses partages sont surveillés. On peut en lire plus dans ce rapport de recherche infocom de 2011 (pdf). Enfin, BitThief recueillera quelques informations (désactivable) notamment et principalement sur l'utilisation du logiciel, le temps mis pour télécharger un fichier, mais aussi des parties de hash de ces derniers, ce qui ne l'a pas rendu forcément très peu populaire ; et ça l'a fait passer pour un espiion au service des majors.

Ainsi, si on ne veut pas toucher aux paramétrages de son logiciel préféré avec lequel on partage la belle culture, on peut alors utiliser BitThief qui est multiplate-formes (Linux, Windows et Mac), dans un coin de son ordinateur. Écrit en java, la documentationn est ici. BitThief peut être utile, ne serait-ce que pour télécharger les trucs les plus infâmes en provenance des majors, qui déversent sans arrêt des compilations dont on a oublié les contenus une semaine après ; le genre de contenus pour sa dépendance frénétique personnelle qui ne mérite pas plus qu'une simple envie de découvrir l'ampleur des dégâts. À noter qu'il ne sait pas encore lire les liens 'magnet'.

Bien sûr, c'est interdit de télécharger des contenus qui font l'objet de propriétés intellectuelles sans l'accord des ayants-droit, et vous ne le ferez pas, n'est-ce pas ?


Discuter sur le Chat en live et par email ou sur Google+, facebook, SeenThis

Ça pourrait vous intéresser