Image de NeoSting sous licence CC-By

Canonical, propulsant le système d'exploitation Ubuntu, semble quelque peu irritée de voir que les remarques à son égard ne décolèrent pas. Ces critiques concernent principalement son système de "sponsorisation" des recherches faites (sur amazon, surtout) dans le dash de son environnement Unity. Récemment, Canonical s'est même vue attribuer un Big Brother Award autrichien pour cette fonctionnalité installée par défaut dans son système, et c'est sur cet aspect surtout que les diatribes sont acerbes. Ce "Spyware", comme l'a ainsi nommé Richard Stallman, recueille des données personnelles de l'utilisateur et sont traitées sur les serveurs de Canonical dont le code source n'est, bien sûr, pas disponible.

Malgré ses tentatives d'explications pour calmer le jeu, rien y fait, et des astuces simples permettant de contourner son système de "spyware", se multiplient sur la toile. C'est notamment le cas du site fixubuntu, qui propose via des explications claires et en une seule ligne de commande, un code open-source pour désactiver totalement cette fonctionnalité de recherche personnalisée. Malheureusement, Canonical commence à voir rouge et tente de faire pression sur ce site afin de le censurer, en demandant à son auteur de supprimer à la fois le logo de la marque ubuntu, et le nom ubuntu dans l'adresse du site. Une censure plutôt légère, faut-il l'avouer, puisque la société ne remet, à aucun moment, en cause son contenu dans sa missive, mais plutôt le fait que son site pourrait être perçu comme affilié à la société. Un classique du genre.

Seulement pour Micah Lee, l'auteur du site, il est dans ses droits et reste couvert par le "Nominative fair use". Il a tout de même ajouté une mention pour expliquer que son site n'est en aucun cas affilié à Canonical et retiré le logo d'Ubuntu.

Personnellement, ce n'est pas trop la conception que je me fais du Logiciel Libre. Canonical devrait, normalement, être heureuse de voir que son code suscite de nombreuses réactions et que son logo est partagé. Mais quand on prend de mauvaises décisions sans écouter les suggestions et les demandes de ses utilisateurs, on finit par se retourner contre eux, un jour ou l'autre. Voilà la loi du Copyright.

Je n'ai pas encore eu ce problème, lorsque j'avais expliqué en partie comment désactiver les smart scopes dans Ubuntu, mais qui sait, peut-être que ça viendra un jour, car je crois savoir qu'en France, on n'a pas tout à fait la même loi en ce qui concerne l'utilisation d'une marque et ce, même dans les metatags...


Discuter sur le Chat en live et par email

Ça pourrait vous intéresser