cookie

Le traçage de nos moindres faits et surfs sur la toile est devenu plus qu'un monnaie courante, c'est devenu une monnaie d'échangé pour les publicités qui peuvent alors mieux cerner nos habitudes et nos goûts.

Facebook, surtout veut être le bon (ou mauvais, selon son point de vue) élève, et se permet même de continuer à tracer notre navigation, même après s'être déconnecté de son compte. C'est en tout cas la rumeur très persistante du moment, même si facebook semble avoir démenti. Google, en revanche, avec son réseau social semble bien plus sage (pour le moment), comme tend à le démontrer Woody LeonHard dans son test.

Toutefois, pour être tranquille, le mieux reste encore d'utiliser des bloqueurs de cookies, comme Ghostery, présenté ici. Avec le navigateur Chrome (Chromium), j'utilise aussi et toujours cette excellente extension facebook disconnect qui censure une bonne partie de facebook.

Avec Firefox, il n'y avait, semble-t-il pas encore de véritable équivalent, mais c'est aujourd'hui du passé, grâce à Priv3. Sous licence BSD, et donc open-source, l'extension Priv3 pour Firefox, risque bien de devenir incontournable. Son principe est de ne pas censurer visuellement tous les boutons de partage - véritables passerelles et usines à cookies traceurs - afin de les rendre quand même disponibles sur les sites, tout en désactivant en revanche, leurs fonctionnalités usant des cookies. De par ce principe, libre à vous de vouloir tout de même partager les contenues que vous aimez, et un simple clic sur les boutons des réseaux sociaux les réactivera. Ingénieux.

Dommage, tout de même que firefox change trop régulièrement de version et rende alors toutes ces extensions utiles inactives. Toutefois, Mozilla propose une solution à ce nouveau problème.

Pour le moment, Priv3 s'occupe surtout de court-circuiter les boutons facebook, Google Plus, Linkedin et Twitter.

image


Discuter sur le Chat en live et par email ou sur facebook,

Ça pourrait vous intéresser