Suite à mon article sur l'IADP (Programme pour Développeurs Intel AppUP en français), qui m'a valu une place pour le fameux salon high-tech des nouvelles StartUp LeWeb de loic, j'ai pu obtenir quelques informations supplémentaires sur place, concernant le futur de cette plateforme de développement, ou plutôt devrais-je dire de ce framework. Avec l'IADP, Intel met tout en œuvre pour faciliter l'interopérabilité des applications et des jeux réalisés en partie par des développeurs indépendants sur les différentes plateformes du marché, et pas uniquement celles que l'entreprise soutiendra d'ici peu, à savoir MeeGo.

Intel a forcément les moyens de faire aboutir son projet déjà mis à disposition via le SDK qui va bien. Pour en savoir plus, sur l'IADP en français, c'est là, et le site officiel sera lancé le 15 décembre à 12h00. En effet, le framework vient d'être lancé en France.

Le but pour Intel est de réaliser un nouveau centre d'applications, ouvert à toutes les plateformes les plus populaires actuellement disponibles sur le marché. L'AppUp Center, c'est son nom, sera donc un nouveau «market» transparent pour l'utilisateur et probablement un refuge idéal pour les développeurs qui n'auront pas besoin de coder pour chaque plateforme. C'est aussi dans l'idéal, une excellente initiative qui permettra à n'importe quelle application d'être disponible partout. L'IADP supporte les langages C++, .net, adobe AIR, et dans le futur proche, silverlight et java.

Enfin, sa prochaine mission, et non des moindres, sera de permettre aux développeurs ayant déjà leurs applications sur l'Apple Store, de les convertir pour qu'ils puissent plus facilement les rendre aussi disponibles sur les autres plateformes - sans souffrir de tout recommencer - en les proposant au centre des applications Intel, qui, je le rappelle, est cross-plateform. Un premier «guide» est présenté sur le blog en français ici. Une initiative certainement pas facilité par Apple, qui aime à rendre son écosystème toujours plus fermé, où même une application réalisée pour l'iPhone nécessite bien souvent aux développeurs une refonte générale du code pour l'adapter sur iPad...

Mais, même si la plateforme accuse un certain retard sur le marché, elle va se démarquer de part son principe ouvert. Le modèle économique reste le même et garde le fameux 30/70 en ce qui concerne la rémunération de la plateforme et des développeurs. A savoir que Intel assure, quelques soit la plateforme ces 70% aux développeurs, et se débrouillera avec les autres plateformes (freebox, iPhone, android...) pour partager les 30% restants avec le propriétaire.

A savoir aussi, pour le moment et il n'y a que peu de raisons pour que ça change, que l'entrée pour les développeurs est totalement gratuite. Un pari logique d'ouverture, qui pourrait laisser entrer de nombreuses applications inutiles et de mauvaises qualités, mais c'est au final l'utilisateur qui appréciera les applications, et ce n'est pas un mal. Pour le moment, on dénombre 2000 applications aujourd'hui, mais ma petite oreille me fait savoir que de très nombreux développeurs, notamment présents sur l'AppStore s'intéressent de près à l'IADP. On ne peut que les comprendre.


Discuter sur le Chat en live et par email

Ça pourrait vous intéresser