Image de NeoSting sous licence CC-By

On dit souvent que les voitures électriques sont l'avenir, parce que d'ici quelques décennies, il n'y aura plus de pétrole sur la planète pour les alimenter. Les voitures ont par ailleurs beaucoup évolué en terme de confort, de sécurité et de praticité ces trois dernières décennies, mais avec ces améliorations, elles ont pris du poids et surtout, toujours plus d'électronique, ce qui au final, n'aide pas à améliorer à la baisse leur consommation en carburant. Pour le moment, peu de modèles sont totalement électriques, et la transition hybride est quand même une solution actuellement convaincante en terme d'autonomie.

Malheureusement cette crise du pétrole pointée par la fin de l'exploitation des fossiles va amener doucement la solution électrique sur batteries exclusives, comme la Renault Zoe, ou les modèles Tesla. Malheureusement, parce que cette évolution fait de ces voitures de véritables ordinateurs qui mettront bientôt en danger le contrôle que l'Homme avait sur elles. Cette indépendance et cette sensation de liberté tant appréciées qu'elles procuraient, risquent bien de disparaître.

La Renault Zoe, par exemple, est une voiture totalement électrique, vendue "sans batterie" ! Non seulement, elle coûte logiquement encore chère (13 700 euros) mais en plus, il faut louer des batteries (79 euros par mois pour 12.500km par an) contrôlées par Renault sous peine de n'avoir qu'un objet avec quatre roues... qui ne roule pas. En passant, son coût d'utilisation sur 5 ans, avec une Wallbox serait un peu en dessous des 5000€ par an.

La très mauvaise nouvelle, c'est que de ce fait, sans payer la location des batteries, on ne peut plus rouler. La voiture devient donc non plus un objet appartenant à son propriétaire mais un service. Un service que Renault se réserve le droit d'interrompre à tout moment, si par exemple, le locataire ne peut plus le payer, même si il peut, encore en bidouillant, recharger ses batteries.

En effet, la Zoe est équipée d'un système de DRM, comme pour les vidéos sur Internet, qui permet à Renault de l'empêcher de démarrer. Si vous perdez votre emploi, ou pour tout autre raison vous empêchant de louer vos batteries, la voiture ne démarrera plus, et vous n'aurez plus qu'à aller chercher du travail "à pied", car pour le moment, Renault ne fournit pas de câble compatible 16A pour pouvoir la charger à la maison. Ce serait prévu pour 2014, d'où certaines solutions "maison" comme le mentionne Automobile Propre. Ainsi, avec à peine pour le moment 2000 bornes de recharge en France, on comprend mieux pourquoi la Renault Zoe ne s'est vendue qu'à 6000 exemplaires. Si en plus, on sait maintenant que sans payer ces 79 euros par mois, la voiture ne démarre plus, et que cerise sur le gâteau, lorsqu'elle est branchée, toutes vos données de déplacements sont enregistrées et traquées, ça ne va pas aider à convaincre.

Pour une fois, la publicité ne ment pas : "Déconnectez du quotidien avec Zoe et Renault Rent" ; il y a juste une faute sur l'accord du verbe...


Discuter sur le Chat en live et par email ou sur SeenThis

Ça pourrait vous intéresser